Avertir le modérateur

17/12/2008

Sophie Delila What's Going on

 

alb-SOPHIE-DELILA-_-HOOKED-.jpg

Sophie Delila reprend “What's Going On” de Marvin Gaye



« Un soir, je devais être âgée de quelques mois seulement donc je ne m’en souviens pas, un ami de mon père est venu diner chez nous avec son pote : Marvin Gaye ! …. Oui, j’ai donc « rencontré » Marvin Gaye… A l’occasion des 50 ans de Motown, je lui envois un petit clin d’œil en reprenant « What’s Going On » à ma façon. Enjoy…“ Sophie Delila



SOPHIE DELILA. « HOOKED »



Rares sont les artistes contemporains capables d’exprimer toute la richesse et la profondeur de la soul. Un genre que Sophie Delila, auteur, compositeur, interprète et productrice, s’est approprié avec grâce et modernité dans son album, Hooked.



Quand elle était petite, Sophie Delila n’avait ni cheval à bascule, ni maison de poupées dans sa salle de jeux. Mais plutôt des guitares, des huit-pistes, et des orgues vintage. C’est là, dans le home-studio familial, qu’elle s’éveille à la musique. Sur la platine : les disques de Stevie Wonder, Michael Jackson, George Benson et Aretha Franklin ; autour du piano, Marvin Gaye et Ray Charles, venus écouter en personne les dernière compositions de son père, pianiste et songwriter. Inutile de se demander, dès lors, pourquoi Sophie Delila a fait de la soul sa langue maternelle.



Bientôt, il lui faut s’exprimer à son tour : elle n’a que dix ans quand elle compose et enregistre ses premières chansons. Quelques années plus tard, elle écoute en boucle Lenny Kravitz, Jamiroquai, Erykah Badu ou D’Angelo, héritiers modernes d’un genre qu’elle connaît déjà par cœur. La pop et ses guitares ne sont pas en reste avec comme maîtres d’œuvre les Beatles ou les Kinks. A l’heure où Protools et GarageBand ne sont encore que des rêves futuristes, Sophie s’est déjà familiarisée avec les techniques de programmation musicale, qu’elle applique à ses démos, entre deux concerts.



Alors qu’elle prépare son bac, Sophie est acceptée au prestigieux Berklee College Of Music de Boston, qui compte, parmi ses anciens élèves, Quincy Jones, Keith Jarrett ou Diana Krall. Là-bas, elle parfait sa culture musicale et son chant, et s’immerge dans le jazz et le gospel.



Son diplôme en poche, Sophie s’installe à New-York. Très vite, elle évolue dans la scène néo-soul underground de la Big Apple. Au fil des rencontres, elle pose sa voix sur les chansons d’autres artistes, en produit certains, mais continue à écrire ses propres morceaux, qu’elle interprètera même sur la scène du mythique club Blue Note. Elle finit par les réunir dans un premier album : All Yours, baigné dans la lumière soul d’un été passé à Brooklyn, sort en 2005, entièrement produit par Sophie. Une aventure riche en enseignements, la sortie d’un disque autoproduit et promu avec des moyens indépendants supposant une totale implication personnelle.






www.myspace.com/sophiedelilamusic

 

Lylloo dou di dam

Lylloo :

Dou di dam

 

 

 

Cover Lylloo.jpg

Quel est le point commun entre les titres de Kylie « Can’t Get You Out Of My Head », Eiffel 65 « Blue (Da Ba Di )», Alizée «Moi Lolita » et « Dou Di Dam » de Lylloo ? Chacun de ces titres se retient dès la première écoute et vous ne pourrez plus vous enlever l’air de la tête.

 A tout juste 17 ans, Lylloo, jeune artiste déterminée originaire de la région PACA vient de signer ce qui pourrait bien devenir un véritable hymne pour les kids. Fraîche, drôle et très vite attirée pour le chant, la danse moderne ou encore le théâtre, Lylloo débute son apprentissage dès l’âge de 10 ans dans l’école d’Alice Dona à Marseille. Suivent plusieurs années de travail et de rencontres qui l’amènent à enregistrer en 2008 ce titre à la mélodie percutante, plein d’énergie et de peps : DOU DI DAM !

 

« J’ai tout de suite adoré la mélodie et l’énergie que dégageait la chanson. J’ai aussi rapidement commencé à imaginer des images sur cette musique, des pas de danse, ma passion pour la chorégraphie revient très vite … ».

 

Ce premier single branché, frais et accrocheur nous parle de l’insouciance et de la volonté d’une jeune fille à vouloir faire ce qui lui plaît depuis longtemps, c'est-à-dire chanter. Qui ne se trouva pas dans cette situation où les parents s’inquiètent de voir grandir leurs enfants pour les laisser tracer leur propre chemin…c’est ce que nous raconte Lylloo avec un ton tantôt sucré tantôt acidulé.

Sur son 1er album qu’elle prépare actuellement, Lylloo a choisi de chanter des mélodies pop qui reflètent ses envies et son caractère, appuyées par des rythmes dance et électro, tout pour plaire aux jeunes de sa génération et même au-delà.

 

Lylloo a un bel avenir devant elle, et elle l’entame sur les chapeaux de roue : à peine mise sur internet, sa video de Dou Di Dam a cumulé plus de 50 000 vues en à peine quelques jours…

 

www.lylloo.fr

www.myspace.com/lylloomusic

www.doudidam.fr

 

 

Aysat Je n'ai pas choisi

aysativry6 (1 sur 1).jpg

Véritable phénomène du net, Aysat s’est fait connaître via son skyblog qui est l’un des plus visités depuis plusieurs mois. La vidéo de « Je n’ai pas choisi » plus connue sous le nom « Dans Ma Cité » circule sur internet, au point qu’il devient difficile de passer à côté. Aysat sera en concert en première partie de Marc Antoine

Sam 6 décembre 2008 à FLORANGE (à côté de METZ) Salle Passerelle
Dim 7 décembre 2008 à LILLE Salle Le Splendid
Mar 9 décembre 2008 à LYON Salle Ninkasi
Jeu 11 décembre 2008 à MARSEILLE Salle Espace Julien

 

  Agée de 20ans, AYSAT, originaire de Mantes la jolie (78) est une artiste qui avance le regard tourné vers le ciel. Quatrième d'une famille de 10 enfants dans laquelle s'exprimer n'est pas toujours facile, elle ressent dès l'âge de huit le besoin d'étaler ses rêves sur des bouts de papier et écrit déjà ses premiers poèmes!

 

A dix ans elle se met à fréquenter le centre culturel de sa ville, endroit où elle fait ses premiers pas de danse hip hop. Elle intègre ensuite le groupe "1er Avertissement" auprès duquel elle fera ses premières scènes en tant que danseuse. Sa passion et surtout son talent la mèneront peu à peu à tenir son premier micro! Parallèlement à ses entraînements de danse elle se familiarise avec la guitare, le piano et la batterie; le centre devient sa 2ème maison, l'histoire commence!

 

Durant quelques années elle perfectionne son art du chant et de la danse mais ce n'est qu'en 2006, alors qu'elle vient d'obtenir  son baccalauréat scientifique qu'AYSAT décide de se lancer véritablement dans la musique. Cependant, elle entreprend à la fac des études de biochimie. Elle écrit dans le train (en cours parfois); enregistre des maquettes dès qu'elle a du temps car pour gagner un peu d'argent elle donne des cours de danse à des jeunes de son quartier, travaille en tant que caissière dans le cinéma de sa ville et à plein temps en tant que laborantine dans un lycée parisien. Inspirée par les artistes de l'âge d'or de la musique soul américaine (Aretha Franklin, Yolanda Adams, Diana Ross...) et d’autres plus contemporains (Mary J Blidge, Erykah Badu, Lauryn Hill, Missy Elliot...) Aysat a su puiser le meilleur pour créer un style qui lui est propre.

 

Grâce à sa voix soul chaude et forte de caractère, Aysat nous transporte dans un univers où des textes forts portant sur le rêve, ses origines, les traditions africaines, l'amour... lui permettent de vider son sac.

Les productions musicales qu'elle choisit ne font qu'accentuer son talent. Quoi que l'on dise, le plus simple reste d'écouter, sa musique parle pour elle...

 

http://aysat.skyrock.com/

 

Tom Poisson Riche à millions

tom.jpg

TOM POISSON

Album Riche à millions

naïve

 

Tom Poisson ressort son album Riche à Millions et nous présente à cette occasion son clip du titre Mon Ami sans Voix.

 

Poisson ouvre son horizon, un pied dans la valse, un autre dans la bossa, rythmes enchaînés qu'il entoure d'orchestrations aussi légères que ses airs. Dans le fond surtout, il se déleste des clichés, se démarque enfin et assume des émotions qu'on sent soudain plus essentielles. Télérama 3 clés

 

« Riche à millions joue sur des registres variés, bossa, valse, chansons légères et propos sérieux. Dans la catégorie jeune variété française, Tom Poisson occupe son rang d’original mais pas cinglé, capable de parler de solitude avec détachement, de s’allier à Clarika ou Sanseverino sans y perdre ses repères. La société contemporaine peut être cruelle, mais Tom Poisson n’est pas pris dans ses filets. » Le Monde

 

    Petit poisson deviendra grand, promettait La Fontaine. Voilà qui est fait. Après Tom Poisson fait des chansons, en 2004 et Tom Poisson fait des chansons… tom 2, il y a deux ans, voilà un troisième tom – pardon, un troisième tome discographique dont le titre cette fois ne rappelle pas le nom du chanteur, mais le proclame Riche à millions. Riche à millions, la chanson, parle d’une rupture en forme de renaissance, mise au monde et mise à la voile : le poisson-chat des épisodes précédents (plus chaton mutin que mordant félin) se fait ici poisson volant. Riche à millions, l’album, confirme tout entier l’envol. Comme un manifeste de la maturité, après deux vols d’essai adulescents ; essais réussis, planants vagabondages autour d’amours de récré, de voiliers, de vieilles dames et d’orangers en Chine. Bulles à la Boogaerts, ton à la Souchon. Cœur lourd, musique légère…

 

On a aimé d’emblée l’auto-portrait mélancolique et gai, les écailles où se mirer, on embarque volontiers pour la nouvelle traversée - qui file la métaphore marine, de Titanic en Pédalo. Ceux qui gardent en mémoire les ballades de naguère auront la sensation de redécouvrir Poisson. Il a mis dans sa voix « plus de crasse et d’humeur », dit-il ; élargi sa palette sonore – bossa chic, swing, valse et musette s’étoffent de cordes nylon et de bandonéon, de glückenspiel et de violons, de pianos, d’orgues et  de trombone… Mélodies joueuses, toujours, mais aux comptines de naguère, le compositeur ( avec pour complice à la réalisation l’accordéoniste Alexandre Léauthaud) préfère aujourd’hui des échos de Nino Rota ici, là des tourneries à la Manu Chao.

 

    Dans l’encre de ses mots se mêlent eaux profondes et reflets de soleil. Les chansons content des « vies au bord des rêves », des vies d’aujourd’hui, d’un Henri à la rue à de familiers sons électroniques (La Complainte de l’homme moderne). Brodent finement, et drôlement sur le motif du « nevermore » : « Cette fois c’est sûr, je serai plus jamais/Champion au 110 mètres haies/Ni trompettiste en jazz à l’international/Je serai plus jamais président du Nicaragua »… Explorent les confins de la carte du Tendre, les contrées incertaines d’après l’eldorado amoureux. Evocation des premiers émois inspirée d’Amélie Nothomb  (Je m’ennuie, en duo avec Clarika), nostalgie des étreintes d’antan (J’aimais mieux avant ), titre paradoxal : Je t’aimerai quand même, pour annoncer un grand départ (non plus à la voile mais en vélo)… Réaliste, réjouissante cruauté.

 

  Les chansons de Tom Poisson aiment mieux l’amitié que l’amour. Elles se choisissent un grand frère, joué par Sanseverino (Mon cœur qui penche), ou un petit frère, celui du P’tit loup de Perret (Mon ami sans voix ). Chansons thérapeutiques, dit leur auteur. L’est-elle aussi, celle dédiée à un Papa atteint d’Alzheimer ? Les mots d’amour résonnent là, et touchent juste, comme ceux qui disent la passion attiédie, le malentendu d’après l’unisson. Ils offrent l’alternative de l’envol : au-dessus des toits, à la cime des voiles, vers l’azur…

 

    Tom Poisson - poisson-volant, chansons ailées - a pris son essor.

 

Anne-Marie Paquotte

www.tompoisson.com

www.myspace.com/tompoisson

www.myspace.com/spetitnico

 

 

Sinistre Historik

Cover single.jpg

Sinistre présente :

« Historik »

(Lyrikal Bestial)

Maxi digital disponible sur les plates-formes de téléchargement

 

 

Issue de la scène Hip Hop française du milieu des années 90, Sinistre est avant tout un artiste engagé et original sans pour autant suivre la tendance du moment et les clichés habituels, aux paroles chargées d’émotions font de sa musique une poésie urbaine.

Sans cesse en quête de créativité et d’originalité, il n’hésite pas à puiser dans ses références culturelles (moeurs africaines, littératures, la foi, vie en banlieue..). Pour enrichir ses textes dans la manière de conter la vie d’aujourd’hui...

En outre, son rapport avec le monde actuel et son expérience dans la musique. Il reste conscient de cette situation et soucieux de faire évoluer sa poésie sans la dénaturer, Sinistre pense que l’eclectisme et le métissage dans la musique ne sont pas à négliger au contraire elle font évoluer les mentalités en mélangeant les cultures d’horizons différentes.Sinistre l’artiste avec sa plume décrit et conte à sa manière unique, la vie à travers la poésie urbaine.

 

www.myspace.com/sinistarr

http://sinistreofficiel.skyrock.com

 

 

Sinistre est un membre du groupe La Malediction Du Nord, révélé en 1996 sur la compilation Hip Hop Vibes. En 1997 il sort avec son groupe un mini album intitulé «En Attendant…». Puis en 1998 un maxi en solo «La Vermine Des Sous Sol». C’est en 1999 que sortira l’album du groupe «Les Raisons De La Colère»sur le label Phat Crates.

Avec plusieurs apparitions en solo sur des compilations :Est-ce que ça vaut la peine? - Sachons dire non (Reel Up)Sachons dire non - Sachons dire non 2 (EMI)Comme un animal - Cercle rouge (Cercle Rouge/Pias)La Cigale et le MC - Racaille muzik (Lyrikal Bestial/EMI)

Plusieurs featuring:12’30 Contre La Censure (Cercle Rouge/Pias)Simplet Funky - Doc Gynéco«Les liaisons dangereuses» (Virgin)Bol d’air - Bams «Vivre pour mourir» (Trema)Spécimen Rare - Mystik«Le chant des éxilés» (Cercle rouge/Epic) Racaille Muzik - Al Peco(Lyrikal Bestial/EMI)Bavures - Ekoué (La Rumeur) (Lyrikal Bestial/EMI)

 

En 2005, Sinistre signe sur le label LYRIKAL BESTIAL distribué par EMI France avec qui il avait déjà travaillé sur quelques projets (l’album du 3ème Type «Rapanormal» et la compilation «Trop Racaille Pour La Radio»).En 2007, SInistre apparaît sur la compilation Racaille Muzik dont le titre phare du même nom (Sinistre & Al Peco) est joué sur toutes les radios qui diffusent du rap dont Générations 88.2 ainsi que le clip vidéo sur toutes les chaînes TV musicales.C’est le 25 Septembre 2008, accompagné du Street Harmonik Band (composé de musiciens talentueux, de DJ Junkaz Lou, de Kistor ainsi que de charmantes choristes aux voix souls et enivrantes de douceurs), dans le mythique club de jazz parisien le New Morrning, que Sinistre présente HISTORIK au public venu très nombreux. Un public qui, devant ce grand festin musical, ne pouvait que déguster jusqu’a la dernière note, cet «historique» show de Sinistre. Avant d’être reservi par la tournnée qui débutera au premier trimètre 2009, et par la vidéo du titre de l’album. Les phrases de la chanson constituant à elles seules une mémoire pour leHip-Hop Français: une bibliothèque de références. Bientôt, Sinistre sortira son album hors série:HISTORIK Édition Limitée.

  

Tracklisting du maxi - Exclusivement en numérique :

 

1-     Historik

2-     Historik- Instrumentales

3-     Historik- Acapella

4-     Dans Mon Bizness

5-     Dans Mon Bizness - Instrumentales

6-     Dans Mon Bizness- Acapella

7-     Va voir ailleurs*

8-     La Jungle Urbaine*

+ Le clip offert

 

*Titre Inédit Exclusivement sur le Maxi (non sur l’album)

 

19:41 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sinistre, historik, rap, hip hop

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu