Avertir le modérateur

15/12/2009

Fabrice Luchini, dernières représentations pour le Point sur Robert

fabriceluchini.jpg

FABRICE LUCHINI

LE POINT SUR ROBERT

Variations sur Paul Valéry, Roland Barthes, Chrétien de Troyes, Molière…

 

Après l’incroyable succès rencontré, Fabrice Luchini termine sa tournée entamée en 2008 par une nouvelle résidence à l’Espace Pierre Cardin pendant les fêtes de fin d’année. Courez-y !

 

 

« Le point sur Robert », à première vue, c’est le point sur Fabrice Luchini, mais pas dans le sens photographique de « faire le point ». C’est tout le contraire. Il nous parle de lui, certes, avec parfois force détails, mais l’image de lui--même qu’il est censé présenter ne prend forme que dans le révélateur, au sens chimique et photographique du terme, des auteurs dont il est la voix. C’est pourquoi il n’y a pas un Robert, mais une multitude, allant de Paul Valéry à La Fontaine, de Roland Barthes à Rimbaud : il est dans ce spectacle le lien direct et indirect entre eux, il incarne à sa manière la descendance des uns vis-à-vis des autres. Il dit. Nous les écoutons. C’est aussi simple que cela.

 

 

 

Décembre

Mercredi 16 Rueil - Théatre André Malraux

Jeudi 17 Rueil - Théatre André Malraux

Vendredi 18 Courbevoie - Théatre Carpeaux

Samedi 19 Montargis - Salle des Fêtes

Mardi 22 Espace Cardin

Mercredi 23 Espace Cardin

Jeudi 24 Espace Cardin

Samedi 26 Espace Cardin

Dimanche 27 Espace Cardin 17 h

Mardi 29 Espace Cardin

Mercredi 30 Espace Cardin

Jeudi 31 Espace Cardin

 

Janvier

Vendredi 8 Dijon - L'Opéra

Samedi 9 Dijon - L'Opéra

Dimanche 10 Sochaux - Le Mals

Mercredi 13 Montpellier - Opéra Comédie

Jeudi 14 Privas - Théâtre de Privas

Mardi 19 Nice - Théâtre national

Mercredi 20 Nice - Théâtre national

Jeudi 21 Nice - Théâtre national

Vendredi 22 Nice - Théâtre national

Mardi 26 Caudry - Théâtre

Samedi 30 Lyon - La bourse

 

 

« Le point sur Robert », à première vue, c’est le point sur Fabrice Luchini, mais pas dans le sens photographique de « faire le point ». C’est tout le contraire. Il nous parle de lui, certes, avec parfois force détails, mais l’image de lui-même qu’il est censé présenter ne prend forme que dans le révélateur, au sens chimique et photographique du terme, des auteurs dont il est la voix. C’est pourquoi il n’y a pas un Robert, mais une multitude, allant de Paul Valéry à La Fontaine, de Roland Barthes à Rimbaud : il est dans ce spectacle le lien direct et indirect entre eux, il incarne à sa manière la descendance des uns vis-à-vis des autres.

 

Il dit. Nous les écoutons. C’est aussi simple que cela.

 

Ecouter Fabrice Luchini sur une scène, c’est voir des feux follets dans la nuit, c’est le jet de pierres dans le lac et les multiples cercles qui s’y forment et qui nous amènent à explorer tout un champ de possibles, c’est nous faire comprendre l’exceptionnelle force et soutien que peut représenter la littérature, c’est aussi nous faire rire, de nous-mêmes avec la plus grande légèreté. Et filmer la voix de Fabrice Luchini, c’est simplement répondre à l’appel de cette voix, être à son écoute dans une présence « sensible », toujours organique. C’est essayer de garder intact l’énergie de son vouloir, c’est ne pas fausser le trait par l’intention que le cinéaste serait tenté d’y mettre, pour y surexposer sa vision. L’admiration est chose assez rare pour être préservée : la réalité de ce film n’est rien d’autre que l’admiration portée à ces textes et à la voix qui les révèle.

« La voix humaine me semble si belle prise intérieurement au plus près de sa source, que les diseurs de profession presque toujours me semblent insupportables quand ils prétendent interpréter les textes alors qu’ils ne font que débaucher les intentions et le chant des mots combinés ». Ecoutez et regardez Fabrice Luchini interpréter ces textes sans jamais en débaucher les intentions !  Un acteur au travail. Plus encore, un grand artiste qui nous élève à son niveau en même temps qu’il s’accomplit.

Route de braises, et non de cendres. Prenez cette route avec lui, et vous comprendrez que la poésie sera toujours une chose préservée.

 

10/12/2009

Nicolas Ghetti au Sentier des halles

0.jpgVenez découvrir le nouvel album de Nicolas Ghetti en live. Il nous servira ses textes sur des airs folks. "J'veux du beau" : l'aspiration d'un musicien en mal de voyage. Un set rythmique, satirique et bucolique. Ambiances westernisantes. Après deux albums, « ce monde » autoproduit en 2000 et « le décor » signé chez AZ Universal en 2004, Nicolas Ghetti poursuit sa route avec le Label Indépendant Monte Carlo Records avec un troisième opus « j’veux du beau » enregistré avec la complicité de son ami et réalisateur Frank Authier dans leur atelier.

 

Ce nouvel album est disponible chez tous les disquaires depuis le 24 septembre 2009. Ce “chansonnier” livre des histoires vécues et se penche aussi sur la vie des autres, les personnes qui le touchent, la condition humaine. Il nous confie ses aspirations de musicien en mal de voyage (« J’veux du beau ») , il se pose avec humour sur la condition de l’homme actuel, (« Métrosexuel »), il profite d’une rencontre nocturne avec une stripteaseuse pour comparer l’homme à un rapace (« Les Vautours »). Il se met le temps d’une chanson à la place du SDF qui dort au pied de son immeuble (« Ma ville ») ou de « La fille de trente ans » célibataire angoissée par le temps qui passe, et témoigne aussi d'une difficulté d'embarquer dans une société réduite au apparences et aux plans de carrière ("Sur le quai").

 

Le Sentier des Halles 50, Rue d'Aboukir
75002 Paris

 

Pour acheter une place

http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestati...

 


 

08/12/2009

Vincent Delerm, "23 janvier - 18 juillet 2009" le livre dvd de sa tournée

delerm.jpgVincent Delerm

"23 janvier - 18 juillet 2009"

Tôt ou tard

Le livre-DVD live de Vincent Delerm, est sorti : un livre de 144 pages avec photos et textes de Vincent Delerm sur sa tournée effectuée cette année entre le 23 janvier et le 18 juillet 2009. Le DVD du concert a été enregistré au Bataclan en juillet 2009.

www.totoutard.com

 

 

01/12/2009

Agnès Jaoui, deuxième album Dans mon pays

agnes.jpgAgnès Jaoui y el Quintet Oficial

Dans Mon Pays

Sortie le 23/11/2009 chez Tôt ou Tard

Agnès Jaoui connaît la chanson. La comédienne-scénariste-réalisatrice a appris dès quinze ans le chant classique, puis baroque. Soprano dramatique, elle a l’oreille nomade et le goût latino : boléro et bossa, fado et flamenco rythment en scène et en studio sa passion-chanson. Premières amours, amour toujours. Après le succès de Canta, le deuxième album d’Agnès Jaoui s’intitule Dans Mon Pays. A nouveau réalisé par Vincent Segal et interprété en espagnol et portugais, cet album comporte également deux chansons en français et des duos avec les artistes Bonga et Camané et avec les musiciens Roberto Gonzales Hurtado, Dimas md et Antoine "Tato" Garcia, et marque une nouvelle étape dans cette volonté de connecter des univers voisins – son et flamenco, bossa et fado, salsa et samba.

www.totoutard.com

Il y a les pays réels que l’on ne choisit pas, ceux où l’on naît, grandit et s’éteint, entités aux limites physiques bien définies, au poids historique incontestable et aux identités plus ou moins affirmées. Et puis il y a les pays imaginaires et mouvants que l’on crée au dedans de soi, et qui se transforment au gré des valeurs, des passions et des goûts qui en redessinent sans cesse les limites.

Avec son premier album, Canta (2006), Agnès Jaoui avait ainsi tracé les contours d’un territoire intime, dans lequel s’exprimait librement son amour ancien pour les musiques cubaines, portugaises, brésiliennes, argentines ou andalouses. Il ne dévoilait certes qu’en partie la vaste carte du Tendre de cette mélomane curieuse et vagabonde, qui depuis l’enfance a étendu son champ d’écoute bien au-delà de la seule sphère latine - de l’art lyrique a la chanson française et aux traditions orientales. Mais il en cernait en quelque sorte le cœur, le foyer ardent : c’était là, dans ces mélodies sentimentales nées sous le soleil d’un Sud sans frontières, que la voix d’Agnès Jaoui se sentait le plus chez elle. C’est là qu’elle se pose aujourd’hui encore dans l’album Dans mon pays, poussée par le désir de franchir quelques échelons supplémentaires dans l’ordre de la volupté.


La jubilation de l’acte musical, Agnès Jaoui la trouve dans le partage. La notion d’aventure collective, déjà essentielle dans Canta, gagne une dimension supplémentaire avec Dans mon pays, qui ne porte pas par hasard la Co signature de son groupe, le Quintet Oficial. Avec les musiciens qui l’entourent, Agnès Jaoui ne se met jamais dans la peau d’une diva souveraine, régnant d’une main de fer sur un quarteron d’accompagnateurs à ses ordres : tout, chez elle, se construit dans la mise en commun d’expériences, l’échange des sentiments, les transmissions de pensée.

Une approche ouverte et généreuse que la scène ne pouvait que renforcer. "Les tournées qui ont suivi Canta ont nourri ce disque, dit-elle, ne serait-ce que parce qu’on joue mieux ensemble. Une sédimentation s’est faite, une base s’est créée, c’est super agréable pour tout le monde : avant, c’était plus aléatoire, plus accidentel. Avec Dans mon pays, j’ai voulu affirmer cette idée de plaisir collectif, insister sur le fait que les musiciens étaient encore plus partie prenante du projet. dès le départ ils étaient  essentiels, je ne me serais pas lancée dans cette aventure, sans la 
plupart d'entre eux"


 

Madjo, révélation de l'hiver

top_banner.jpgEcouter la musique et la voix chaude de Madjo c'est se laisser embarquer par des sonorités folk et teintées de pop, et par une plume nostalgique, qui s’exprime en français ou en anglais. Devenue musicienne dès son plus jeune âge après une formation classique de violoniste, Madjo s’est durant quatre ans produite seule avant de trouver ses camarades de jeu : un beatboxer et deux choristes. Depuis un an, « ses oiseaux », comme elle les as rebaptisés, l’accompagnent. Ensemble, ils forment une joyeuse troupe douée pour l’alchimie vocale et les concerts à l’énergie contagieuse. A découvrir sans plus attendre. Le mp3 du titre Le Monstre est offert pour chaque inscription à l’adresse suivante : http://www.musicreg.net/checkform?force_form=1&form_id=6373

Derrière ses boucles brunes, Madjo sème le tempo. Artiste née de parents Franco-Sénégalais Madjo est originaire d’Evian-les-Bains. Devenue musicienne dès son plus jeune âge après une formation classique de violoniste elle abandonne le carcan traditionnel pour arpenter des voies plus rocailleuses, jalonnées de modèles anglo-saxons, un peu comme si le Mississipi baignait dans la Savoie.

Madjo « est une voix » douce, qui aime se frotter délicatement au blues, le tout orchestré par des guitares, banjo, claps et autres snaps à l’instar d’une « armée pacifiste ».
Entre montée extatique propre au gospel et accents folk des plus intimistes, ses mélodies à la nostalgie rieuse convoquent tantôt Joni Mitchell tantôt Billie Holiday.

http://www.madjo.fr/

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu